Kering

Le groupe a été constitué par la famille Pinault qui émerge au sein du capitalisme français à travers le négoce du bois, puis la distribution spécialisée et la vente à distance. En 1994, après avoir racheté la Fnac, le groupe est renommé Pinault-Printemps-Redoute. C’est en 1999 que Pinault-Printemps-Redoute opère un tournant stratégique vers le luxe via l’acquisition de 42 % du groupe de luxe Gucci qui deviendra la pépite du groupe. La même année, il acquiert 100 % d’Yves Saint Laurent.

Dès lors PPR se désengage progressif de la grande distribution (cession de Pinault Bois et Matériaux en 2003 et Rexel en 2004, Printemps SA en 2006, Conforama en 2010, CFAO en 2012, la Fnac en 2013, La Redoute en 2014) et monte en puissance dans le luxe, jusqu’à en devenir un ‘pur player’ en 2018. Le groupe met en œuvre une stratégie d’acquisition de marque de luxe, qui comme chez LVMH conserve leur culture d’entreprise. Acquisition de Sergio Rossi en 1999, de Boucheron en 2000, de Bottega Veneta et Balenciaga en 2001, Girard-Perregaux et Jean Richard dix ans plus tard. L’acquisition de la marque chinoise de joaillerie Qeelin en 2012 témoigne de la volonté de viser la Chine.  La même année le groupe acquière le tailleur Brioni, puis la jeune maison de couture Christopher Kane en 2013, le joaillier italien Pomellato (en 2013), Tomas Maier en 2013, et Ulysse Nardin en 2014.

Le 22 mars 2013, le groupe PPR est renommé Kering. « Ker » signifie « foyer » en breton (origines de la famille Pinault) et le suffixe anglais -ing suggère l’action et la dimension internationale du groupe. Le nom est homophone du mot anglais “caring” qui signifie “qui prend soin de” ou “attentionné”. Le logo représente une chouette, animal préféré de François Pinault.

Publications similaires