La production d’articles manufacturés de haute qualité est une tradition française identifiable depuis le XVIIe siècle. Colbert, contrôleur général des finances de Louis XIV, décide de la création de manufactures royales dans les glaces, la tapisserie, les draps, la dentelle… Il y impose de manière novatrice un contrôle de la qualité. Cette période voit émerger sous son influence un luxe Français dont le château de Versailles est la vitrine et la galerie des glaces l’image phare. Une frenchness s’impose par la suite en Europe, un style, un bon goût Français… le philosophe Montesquieu évoque à son propos « un je ne sais quoi ». Les tissus de soie constituent longtemps la première spécialisation française dans le commerce international. Avec l’émergence d’une élite industrielle et commerciale plus large, le luxe Français se démocratise et se transforme Hermès et Vuitton pour la maroquinerie, Guerlain pour le parfum…. Les grands vins fins séduisent l’Europe du Nord en particulier le champagne qui, fin XIXe, symbolise Paris, ses lumières et la fête. La haute couture fait, elle aussi, rayonner la France à travers le monde : Patou, Chanel, puis Dior et Saint-Laurent…. Le luxe Français prend le virage de la mondialisation à travers la constitution de grand groupe, leader mondiaux LVMH, Kering.