Le Parapluie de Cherbourg

Le Parapluie de Cherbourg

Le parapluie de Cherbourg, un peu d'histoire...

Issu d’une famille de manufacturiers du cuir de Père en Fils depuis 1800 à Cherbourg, Jean-Pierre Yvon, photographe à Paris et à travers le monde, revient dans son pays, le Cotentin, pour y créer en 1986 sa propre entreprise et la marque «Le Véritable Cherbourg».

En hommage à Jacques Demy pour son film «Les Parapluies de Cherbourg» palme d’or au
Festival de Cannes en 1964 et à sa ville natale, ce cherbourgeois n’a qu’un but : apporter l’éthique, l’esprit, le savoir-faire et l’image à son propre parapluie. Après avoir collaboré avec un sous-traitant, en 1994, il se dote d’une manufacture pour satisfaire ses besoins de création et de qualité contrôlée. Le succès ne se fait pas attendre. Ses parapluies s’exportent et leur élégance, liée en particulier à leur galbe, séduise un large public, y compris à l’international. La marque devient un emblème du savoir-faire artisanal et de l’excellence à la française.

Des produits d'une haute qualité

Fabriqués à la main, ils garantissent une résistance et une qualité rare. Gage d’un circuit court, les présentoirs des parapluies sont élaborés, eux, dans la petite bourgade voisine de Briquebec. Parallèlement, l’entreprise a mis en place au sein de sa manufacture un service de retouches et d’entretien, de manière à garantir la durabilité de ses produits, constituant d’authentiques objets de luxe pouvant se transmettre de génération en génération. De plusieurs tailles possibles, ils sont déclinés en une vingtaine de modèles et de couleurs, flanqués du blason de la marque brodé sur la toile. Les prix débutent à 149 euros mais certains modèles sont disponibles à compter de 1 750 euros.

Des séries limitées viennent compléter les collections et des modèles sont créés pour de grands évènements comme par exemple le 75 ième anniversaire du débarquement des soldats alliés en Normandie. Des modèles sont aussi créés sur mesure pour des marques du luxe (Hermès, Prada, Moët et Chandon, Cartier, Louis Roederer, Baccarat, Van Cleef et Arpels, Krug…). D’ailleurs, l’entreprise consacre une part de son activité aux cadeaux d’affaires, très prisés par l’industrie et le monde du luxe, notamment à l’export. L’entreprise a également conçu en 2011 le « ParaPactum », objet de 2,5 kg, qui équipe les gardes du corps du président Macron. Il peut résister aux attaques physiques, aux lancers d’objets,… Il est également exporté à destination de dirigeants étrangers. Il complète la collection « Elysée » vendue dans la boutique officielle du Palais.

Le parapluie de Cherbourg, une entreprise, des talents

Face à l’essor de l’entreprise, Jean-Pierre Yvon décide de chercher un nouveau lieu qui permettra de présenter le consortium manufacture, boutique, expo, conférences… réunis en un seul bâtiment. Il se trouve que la «Banque de France» de Cherbourg est à vendre. Il décide alors d’en faire l’acquisition. Un écrin pour la marque, qui y emménage fin 2014.

photo https://parapluiedecherbourg.com/la-manufacture/

Depuis, Charles Yvon a repris, en 2018, l’entreprise créée par son père, qui ne présentait pas à ce moment-là une santé financière mirobolante et la revitalise. Le chiffre d’affaires, qui s’élève aux alentours de trois millions d’euros en 2020, connaîtra en deux ans une croissance de 60 % et le savoir-faire devient la valeur ajoutée des produits. En mars 2020, le dirigeant opère un autre changement de taille en changeant de nom : le « Véritable Cherbourg » devient le « Parapluie de Cherbourg ». Il modernise également le logo et a procédé à la refonte du site internet, essentiel en période de confinement et qui enregistre depuis des performances en constante progression.

La manufacture s’appuie sur les talents de ses ouvrières et ouvriers, une quinzaine de personnes dans une entreprise qui en compte trente environ et dont le rythme de production est passé à 500 parapluies par semaine, soit environ 20 000 exemplaires fabriqués chaque année. 80% de la production est vendue en France grâce aux deux boutiques de Cherbourg et une soixantaine de revendeurs sélectionnés et qui se doivent d’être premiums afin de véhiculer l’image de l’entreprise en tant que référence du parapluie de luxe. Le reste est exporté grâce à des distributeurs aux Etats-Unis, au Japon, en Corée du Sud ou encore au Bénélux.

Qualité et innovation

Afin de résister aux assauts de la concurrence internationale, la marque a adopté le crédo de la qualité et joue sur son image de fabrication française. De nombreux trophées ont été remis au Parapluie de Cherbourg tels que : Trophée INPI, Lauréat remit pour féliciter les compétences, les savoirs et l’univers d’une innovation ; Made in France, Prix délivré pour récompenser un produit fabriqué en France ; Stars et Métiers, Trophée qui congratule l’excellence d’une innovation artisanale. Dans les locaux de la Manufacture, un musée a été inauguré en 2022, permettant de développer une activité de tourisme industriel. Reconnue Entreprise du Patrimoine Vivant en 2019, elle est très présente dans les médias, que ce soit à la télévision ou dans des articles de presse afin de partager son savoir-faire, ses valeurs d’excellence et d’authenticité et a développé une marque employeur forte.

FLBSN’hésitez pas à consulter nos autres articles sur les PME du luxe sur le site de France Luxe Business School .

A lire également